Guide du jeune prof

Soutenir le moral des jeunes profs

17 juin 2011

De retour

J'effectue un bref retour, ou peut-être pas si bref...

Actuellement, je n'enseigne plus du tout, mais je reste fort concernée par la question.

Des commentaires que je lis ici, je tire plusieurs conclusions :

Primo, les profs débutants sont vraiment désemparés, pour certains, et ne savent comment aborder les élèves. Ce que je comprends.

Deuxio, certains profs (apparemment) regardent ces difficultés avec une certaine condescendance méprisante, ils ont dominé la difficulté, peut-être ne l'ont-ils jamais ressentie, mais pour le jeune prof perdu, ça n'aide guère.

Tertio, on trouve quelques traces d'une attitude du genre : Ah la la ça vous plait de faire chier les élèves, alors que non, ça ne me plait pas. Mais cette incompréhnesion est intéressante, sauf que je ne sais si elle découle de l'activité de trolls de base, ou bien si elle représente un avis intéressant à prendre en compte. Ce quie st intéressant, c'est tout d'abord l'effet produit par un post comme "sixième" - peut-être réactive-t-ild es souvenirs douloureux dans la scolarité du commentateur. Peut-être mon attitude était-elle méchante ? J'ai relu mon texte et je me suis souvenue des élèves. Ils étaient si mignons.

 

Peut-être ce post, à mon insu, et ça n'en est que plus intéressant, révèle-t-il un aspect très important de l'enseignement : le fait qu'on est en situation de pouvoir. Au début, on a bien du mal à s'emparer de ce pouvoir, à le contrôler. Mais la deuxième phase, c'est peut-être le risque de mal l'utiliser, d'en abuser... Ilf aut alors accélérer le processus pour aller à la troisième phase : le pouvoir contrôlé...

Posté par theophano à 16:24 - Travail sur soi - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Pas commun

    Ce n'est pas un discours commun que l'on croise sur les blogs de prof, et pourtant vous avez tout à fait raison. Je vous suis sur ce point.

    Posté par gestion classe, 03 novembre 2012 à 17:28

Poster un commentaire